KOOVEA

17.11.2020

Koovea veille sur le respect de la chaîne du froid

Après trois années de R&D, et plusieurs brevets déposés, Koovea lance la commercialisation d’une solution qui simplifie le suivi de température de produits thermosensibles – liés à la santé ou alimentaires. Objectif : devenir leader français sur ce marché dans cinq ans.

Fiche d’identité
Date de création : 2018
Effectif : 12 collaborateurs
Siège : Montpellier
Site internet : www.koovea.com

L’idée originelle de Koovea remonte en 2015. Alors qu’il travaillait comme ingénieur commercial dans le domaine de la santé, Adrien Content, alors âgé de 26 ans, est interpellé par les alertes répétées qu’il reçoit de la part de laboratoires. « Avec l’explosion des biotechnologies, de plus en plus de produits sont thermosensibles. D’un autre côté, les normes de respect de la chaîne du froid sont de plus en plus strictes. Et il n’y a pas, en face, de solutions adaptées pour les suivis de température lors du transport des produits », explique-t-il. Un enjeu d’autant plus prégnant, aujourd’hui, en pleine pandémie de Covid-19, avec le transport des analyses de tests.

Après trois années de R&D, menées en partenariat avec le laboratoire de génie informatique et d’ingénierie de production de l’IMT Mines Alès, Koovea lance la commercialisation d’une solution garantissant un suivi de température du transport et du stockage des produits de santé et alimentaires. « L’enjeu est sanitaire et économique », souligne le dirigeant.

Koovea intègre à ses routeurs la technologie de connectivité par carte SIM. Cette solution, non filaire, permet une connexion en temps réel à une plateforme de supervision web, accessible depuis tout support. Une intelligence artificielle embarquée fait remonter les données.

Le système cible les acteurs de la logistique de la santé. Il peut être déployé en moins de cinq minutes à bord des camions, dans les caisses isothermes, les chambres froides, les frigos…

Koovea cherche à lever 1,2 M€, pour maintenir son avance technologique (IA, big data et blockchain), doubler ses effectifs en un an (parties marketing et commerce) et augmenter sa notoriété, à travers des campagnes d’inbound marketing. Avec une ambition affichée : « Dans cinq ans, nous voulons être le numéro 1 français du suivi de température connecté, en dépassant les 10 M€ de CA. » Le marché international sera ensuite ciblé, à travers une 2e levée de fonds en série B.

La startup se félicite du coaching de l’agence AD’OCC dans le cadre d’Occitanie Invest. « L’agence nous met en relation avec des experts métiers, rompus aux levées de fonds et disposant d’un réseau précieux auprès des fonds d’investissement », conclut Adrien Content.

 

ffly4u, ancien lauréat Occitanie Invest

" Il est difficile d’attirer les fonds d’investissement parisiens en région. Pourtant, chaque année, c’est ce que réussit à faire AD’OCC en organisant Occitanie Invest ! Le résultat est probant. En juin 2019, nous avons levé 1,2 M€. Occitanie Invest est… "

Lire le témoignage
Edison Ways, ancien lauréat Occitanie Invest

" Le dispositif mis en place par AD’OCC nous a paru essentiel pour nous préparer aux rendez-vous avec les investisseurs institutionnels, analysent deux des cofondateurs, Stéphane Michel et Jean-Jacques Carrillo. Nous avons eu une dizaine de rencontres, c’est intense, il faut… "

Lire le témoignage
Uwinloc, ancien lauréat Occitanie Invest

" Occitanie Invest a été très bénéfique pour nous sur plusieurs aspects, et d’abord sur la partie coaching, car je n’avais jamais eu à solliciter des investisseurs auparavant. C’est très important de connaître les attentes des fonds d’investissement, de savoir présenter… "

Lire le témoignage
InteropSys, ancien lauréat Occitanie Invest

" C’est une expérience très enrichissante. Nous avons bénéficié d’un vrai accompagnement, notamment pour construire notre pitch. Élaborer un discours structuré, être clair en 5 minutes, cela demande de se poser les bonnes questions sur sa stratégie. Le coaching a joué… "

Lire le témoignage
Témoignage précédent Témoignage suivant