Inscription
Occitanie Invest

Occitanie Invest

Les rencontres investisseurs/entreprises en Occitanie Accueil
Toulouse Diagora Labège
Menu

IMMOBLADE

17.11.2020

Immoblade révolutionne les vitrages de protection solaire

Avec des lames non mobiles insérées dans ses vitrages, la technologie d’Immoblade protège sur mesure chaque bâtiment. La startup entend créer une unité de production industrielle en Occitanie en 2021.

Fiche d’identité
Date de création : 2018
Effectif : 8 collaborateurs
Siège : Ramonville-Saint-Agne
Site internet : www.immoblade.com

Des lames fixes, insérées dans les vitrages, qui jouent de façon optimale avec les trajectoires solaires. C’est l’innovation portée par Immoblade. Issue de l’industrie spatiale, la technologie, qui a fait l’objet de trois dépôts de brevets, permet de laisser entrer la chaleur l’hiver, tout en bloquant les rayons, l’été. Le système n’étant pas opéré, « les performances énergétiques sont scientifiquement garanties », explique Patrick Callec, le directeur général.

L’été, la technologie d’Immoblade divise par trois les entrées solaires. L’hiver, celles-ci sont équivalentes à un vitrage clair. Si les lames sont fixes, leur positionnement varie d’un projet à l’autre, et même d’une façade à l’autre d’un même bâtiment, en fonction des expositions.

Le procédé permet aux occupants des immeubles de se passer de brise-soleil orientable et de stores externes. « Ces systèmes ont plusieurs inconvénients : coût de la maintenance, utilisation souvent à contre-emploi, bilan carbone largement inférieur », détaille-t-il.

La société a été créée par deux associés aux profils complémentaires, Xavier Sembély pour la partie technique, et Patrick Callec pour les volets commerciaux et les finances. Cinq bâtiments ont déjà été testés avec succès en 2019. « Le vitrage avec protection intégrée, non mobile et visible, a été très bien accepté par les utilisateurs. Le marché est intéressé, d’autant plus qu’une attention accrue est portée aux bilans énergétiques et carbone des bâtiments. Enfin, la performance des produits est validée », se félicite Patrick Callec.

Les produits sont à ce jour vendus aux menuisiers et façadiers. Demain, les maîtres d’ouvrages publics et privés (en neuf et en rénovation), les bureaux d’étude thermique et les entreprises générales seront prospectés.

Soutenue par l’Ademe et la Fondation Solar Impulse, Immoblade souhaite lever 2 M€ pour financer la mise en place, dès 2021, d’une unité de production industrielle, dans la région toulousaine. La société attend impatiemment Occitanie Invest 2020. « Avec cette manifestation, AD’OCC nous donne l’occasion de voir en peu de temps beaucoup de fonds d’investissement », conclut le dirigeant. « Et il y a une sélection au départ pour participer à Occitanie Invest. Par conséquent, on arrive avec un certain capital de crédibilité. »

ffly4u, ancien lauréat Occitanie Invest

" Il est difficile d’attirer les fonds d’investissement parisiens en région. Pourtant, chaque année, c’est ce que réussit à faire AD’OCC en organisant Occitanie Invest ! Le résultat est probant. En juin 2019, nous avons levé 1,2 M€. Occitanie Invest est… "

Lire le témoignage
Uwinloc, ancien lauréat Occitanie Invest

" Occitanie Invest a été très bénéfique pour nous sur plusieurs aspects, et d’abord sur la partie coaching, car je n’avais jamais eu à solliciter des investisseurs auparavant. C’est très important de connaître les attentes des fonds d’investissement, de savoir présenter… "

Lire le témoignage
InteropSys, ancien lauréat Occitanie Invest

" C’est une expérience très enrichissante. Nous avons bénéficié d’un vrai accompagnement, notamment pour construire notre pitch. Élaborer un discours structuré, être clair en 5 minutes, cela demande de se poser les bonnes questions sur sa stratégie. Le coaching a joué… "

Lire le témoignage
Edison Ways, ancien lauréat Occitanie Invest

" Le dispositif mis en place par AD’OCC nous a paru essentiel pour nous préparer aux rendez-vous avec les investisseurs institutionnels, analysent deux des cofondateurs, Stéphane Michel et Jean-Jacques Carrillo. Nous avons eu une dizaine de rencontres, c’est intense, il faut… "

Lire le témoignage
Témoignage précédent Témoignage suivant